Rechercher

L’empathie chez le cheval


Me revoilà pour le 2ème article, on m’a posé une question très pertinente à propos de l’empathie chez le cheval, et je vous en parle donc aujourd'hui.


L’empathie, nous en avons tous parler, ou vaguement.

Selon le Larousse, c’est la « faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent ».


On la résume souvent par une petite phrase, « se mettre à la place de… »


Mais existe-t-il des preuves scientifiques qui montrent que les chevaux ressentent nos émotions?


Si on ne peut pas véritablement utiliser la même définition pour l’humain que pour le cheval, l’empathie du cheval, dans sa définition de « faculté à percevoir l’état émotionnel d’autrui », a été le sujet d’une étude scientifique réalisée dans un centre équestre japonais.


Il n’est pas certain que les chevaux sachent réellement «se mettre à la place des êtres humains» ou de l’un des leurs. Pourtant , un bon nombre de témoignages surprenants tendent à montrer qu’ils ressentent l’état émotionnel des personnes et de leurs congénères pour s’y adapter.


Aujourd’hui, les scientifiques reconnaissent la sensibilité des équidés et leur capacité à nouer des liens affectifs avec les humains. Mais de là à accepter que les chevaux ressentent nos émotions, il y a un monde...


De nombreuses études scientifiques sont parvenues à assimiler les chevaux aux chiens, en tout cas, en matière de reconnaissance des émotions humaines.


Pendant les expériences menées, en présence de visages amicaux, les animaux se montraient sociables et tranquilles et ne présentaient aucun changement physique majeur. Par contre, s’ils étaient mis en contact de personnes au visage exprimant de la colère, on a observé une accélération de leur rythme cardiaque. Ils tournaient également leur tête pour présenter leur œil gauche.


L’œil gauche des mammifères transmet les stimuli directement à l’hémisphère droit du cerveau. C’est là que les informations sont traitées pour provoquer les réactions adéquates. Voilà ce qui explique scientifiquement pourquoi le cheval montre son œil gauche lorsqu’il se retrouve face à cette expression faciale.


Selon la croyance populaire, l’œil gauche du cheval est considéré comme le “mauvais œil”. On dit qu’il se sert de ce regard intimidant pour s’imposer lorsqu’il se sent menacé. Il met ainsi en place un mécanisme d’autodéfense.


Il a aussi été établi que les chevaux manifestent de l’appréhension à travers des changements négatifs dans leur conduite et leur manière d’interagir. Pour prévenir du danger, les chevaux se tournent ou baissent la tête pour faire face au sol.


Les études sont donc parvenues à mettre en évidence la grande capacité sensorielle des chevaux. Leur façon d’agir laisse supposer que ces derniers sont capables de lire les émotions sur un visage humain.


Tous les individus analysés réagissent de manière similaire et cela n’a rien à voir avec un quelconque entrainement préalable. Les chevaux ont développé cette capacité remarquable de survie et de coexistence au fil de l’évolution de leur espèce.


Selon les chercheurs, la réponse face à différentes expressions humaines est la clé pour prouver que les chevaux ressentent nos émotions. Il pourrait également s’agir du point de départ pour démontrer que l’instinct est une forme d’intelligence cognitive.

En conclusion; si les chevaux ressentent nos émotions, ils peuvent nous aider à développer notre intelligence émotionnelle et à avancer sur le chemin de la connaissance de soi , et ainsi, l'empathie chez le cheval est une faculté qu'il ne faut pas négliger.


Un petit exemple que je n’oublierai jamais … lors d’une de mes séances, il fait beau et chaud, Noor se promène paisiblement dans la piste. Ma cliente, pour qui j’ai installé un siège dans la piste (suite à un accident, elle ne peut pas rester longtemps debout) évoque, sans grandes émotions, une série d’évènements, d’un ton neutre, ce sont des évènements plutôt banals. Puis, elle en vient à une situation qui l’affecte, son langage non-verbal et paraverbal confirment vraiment la douleur et la tristesse que cela lui procure. Jusque-là, elle n’avait exprimé que peu ou pas d’émotion. Soudain, je vois la jument revenir vers nous et doucement, alors que ma cliente ne s’y attend pas, elle vient poser sa tête sur son épaule et son naseau effleure son visage. Autant vous dire que les larmes de ma cliente coulé de plus belle …

Même si je vis cela fréquemment, à chaque fois, je suis émerveillée et émue…



44 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout